Photographies



Vous pouvez agrandir toutes ces photographies d'un simple clic de souris.


Photos de la Safrane :


Pour commencer à rouler.........il faut faire le plein !

Voir ci-dessous l'orifice de remplissage de ma Safrane qui est fixé sur le pare choc arrière.



Lors du remplissage, le GPL va d'abord passer par la polyvanne avant d'entrer dans le réservoir. Cette polyvanne est fixée directement sur le réservoir. C'est aussi cette polyvanne qui va comporter la soupape de sécurité en cas de surpression et l'orifice d'alimentation moteur. Voir ci-dessous la photographie de la polyvanne installé sur ma Safrane .

Afin de savoir ce qu'il reste dans le réservoir, une jauge ( rudimentaire ) est installée au niveau de l'interrupteur qui permet de choisir le carburant à utiliser. Voir ci-dessous celle de la Safrane et celle de ma Mégane

Le circuit du GPL passe ensuite par différentes électrovanne qui permettent de couper l'alimentation en GPL en cas de fonctionnement à l'essence ou lors de l'arrêt moteur. Voir ci-dessous la photographie de l'électrovanne situé dans le compartiment moteur de la Safrane.

L'élément suivant est le vaporisateur - détendeur, c'est lui qui va transformer le GPL stocké sous forme liquide dans le réservoir en GPL gazeux utilisable par le moteur. Le GPL est est délivré uniquement en fonction de l'aspiration du moteur. Il est donc délivré à une pression légèrement inférieur à la pression atmosphérique.

Le GPL gazeux est ensuite dosé parfaitement par le vanne motorisée qui règle de façon optimale la concentration air/GPL en fonction des informations que le calculateur lui a envoyé. Voir ci-dessous une photographie de cette vanne motorisée.

Un boitier spécial a pour rôle de simuler les injecteurs lorsque le moteur fonctionne au GPL afin de ne pas détériorer le calculateur d'injection d'origine.

Le GPL gazeux est incorporé à l'air en provenance du filtre à air par le mélangeur. Ce mélangeur est illustré par deux photographies. La première ''in situ '' dans le moteur, la seconde démonté afin de voir les coupelles qui le composent :

Un dernier élément indispensable, la plaque constructeur apposée par l'installateur qui indique son numéro d'agrément :

Une fois tout cela installé et parfaitement réglé... reste à faire homologuer le montage par le Service des Mines afin d'obtenir sur la carte grise la mention '' EG '' qui vous permet de rouler en parfaite légalité :

Photos de la Mégane :


Sur la Mégane, l'équipement est beaucoup plus moderne, le réservoir par exemple est torique et a pris la place de la roue de secours.



Le vapo lui est plus compact mais reste somme toute assez semblabe à celui de la Safrane. Par contre, le GPL gazeux est délivré à une pression plus importante.



Un boitier inteface capte les signaux destinés aux injecteurs essence afin de les envoyer au calculateur GPL. Ce boitier interface a aussi pour rôle de simuler les injecteurs lorsque le moteur fonctionne au GPL afin de ne pas détériorer le calculateur d'injection d'origine.



Le calculateur GPL n'est pas illustré par une photographie car il est intallé d'une façon qui le rend peu visible !!


Le bouton de commutation GPL/essence comporte lui aussi une jauge comme dans la Safrane. L'aspect est beaucoup plus moderne...mais la jauge est tout aussi imprécise !



Photos de l'Audi :


Le matériel installé sur l'Audi est exactement du même type que celui de la Mégane. Le réservoir par exemple est lui aussi torique et a aussi "volé" la place de la roue de secours.



L'orifice de remplissage a pris place dans la trappe à essence. Le pare choc n'est donc pas modifié. L'esthétique de la voiture est préservé.



Une vue générale du moteur. Le vapo-détendeur n'est pas visible, il est situé sous le phare avant gauche. Le cache moteur n'a pas encore été remis en place, il doit subit quelques découpes afin de laisser passer la "tuyauterie".



Un gros plan sur les injecteurs GPL.



Le bouton de commutation GPL/essence situé sur le tableau de bord.




Diverses photos :


Tout d'abord, une preuve de la propreté interne d'un moteur fonctionnant au GPL. La photo ci-dessous l'illustre d'une façon parlante. Il s'agit d'une photos d'un conduit d'échappement au niveau de la culasse, juste à la sortie à l'endroit de la jonction avec le collecteur d'échappement. Ayant eu un jour un problème de fuite à l'échappement, j'avais du démonter le collecteur d'échappement et j'avais été très surpris de l'aspect “neuf” de cette partie de la culasse. La photo n'est pas parfaite, mais on aperçoit assez bien que le conduit intérieur à la culasse ne comporte aucune trace de calamine, que l'aluminium est à nu, parfaitement propre.



Ci-dessous, vous trouverez trois photographies de l'intérieur d'un vapodétendeur qui a subit une opération “ à coeur ouvert” pour la bonne cause...Il s'agit d'un vapodétendeur de marque OMVL qui provient de ma Safrane. J'avais du le changer car il ne fournissait plus assez de gaz à haut régime et provoquait des flasbacks.



En enfin :


La photographie d'un génie qui s'il était né quelques années plus tard aurait j'en suis certain inventé ou amélioré le fonctionnement de nos automobiles. Ce regard... comme le dit la photographie avait quatre siècles d'avance.... il aurait lui aussi roulé au GPL...........