Législation



Pour pouvoir rouler au GPL, il faut remplir quelques conditions que le législateur nous a mijotées :

1°) Le montage doit être réalisé par un installateur agréé,

2° ) Le montage réalisé sur le véhicule doit être certifié conforme par le service des mines,

Ces deux règles sont prévues pour assurer notre sécurité à tous. Sont-elles suffisantes ???

Pas sûr.... il semble admis qu'une soupape de détente montée sur le réservoir améliore la sécurité en cas d'incendie du véhicule.... Cf. Vénicieux .... ( Dans la majorité des montages en circulation en France, cette fonction est assurée par des joints fusibles dont il semble qu'ils n'assurent pas un débit de gaz suffisant pour empêcher la pression dans le réservoir d'atteindre des limites dangereuses ).

Certes, les voitures ne sont pas faites pour brûler, mais il vaut mieux prévoir !

NOUVEAU : Depuis le 1° janvier 2000, les soupapes de détente sont obligatoires afin de pouvoir homologuer un montage.

L'installateur doit réaliser son montage dans les règles de l'art. De nombreuses contraintes sont à respecter : la présence de vanne de coupure, la résistance de la fixation du réservoir, des distances minimales entre : le réservoir et le sol, le réservoir et les extrémités des pare-chocs,... l'utilisation de composants eux-mêmes homologués...

Une fois l'installation terminée, arrive la phase d'homologation au service des mines. Si l'installateur présente le véhicule, vous n'avez rien à faire. S'il ne le présente pas, il va vous confier le dossier et vous présenterez le véhicule vous-même.

L'installateur aura au préalable posé sous le capot moteur à coté de la plaque du constructeur une seconde plaque qui comporte entre autres informations son numéro d'agrément.

Pour voir la photo d'une plaque constructeur >>

Si le montage est réalisé dans les normes, ce n'est qu'une formalité administrative !! Une fois obtenu le OK du service des mines, il n'y a plus qu'à aller en préfecture pour faire modifier la carte grise afin que tout soit en règle. ( Coût forfaitaire = prix d'un cheval fiscal )