Autres carburants gazeux



Dans la rubrique liens vous trouverez un lien pour chacune des rubriques ci-dessous.

Les gazogènes :

Ce sont parmis les plus anciens systèmes permettant d'éviter de consommer de l'essence. Les gazogènes ont surtout été utilisés durant une des périodes les plus sombres de notre histoire : la deuxième guerre mondiale.

Un gazogène est une sorte de poêle à bois très mal réglé !! Le but est d'obtenir par une combustion incomplète du bois un gaz riche en monoxyde de carbone ( CO ). Ce gaz peut brûler dans un moteur comportant un système d'allumage comme les moteurs à essence. La puissance moteur était semble-t-il nettement inférieur par rapport à un fonctionnement à l'essence.

En plus de la partie " poêle ", il y a des filtres et des épurateurs, un système de diffusion du gaz au niveau du carburateur et parfois un ventilateur électrique aspirant les gaz et permettant l'amorçage du circuit de gaz avant la mise en marche du moteur.



Le GNC : Gaz Naturel Compressé :

Contrairement au GPL, le gaz naturel ne se liquéfie pas à une pression aussi faible. Il est donc stocké sous forme compressée dans des réservoirs résistant à une pression de l'ordre de 200 Bars.

Ce carburant est lui aussi très peu polluant. Les seuls freins à son utilisation sont les coûts très élevés des stations de compression et la taille des réservoirs qui est plus importante que pour les réservoirs de GPL.

Quelques flottes de véhicules commencent à voir le jour, mais le développement de ce carburant n'est encore qu'embryonnaire. Actuellement quelques flottes de bus fonctionnant au GNC sont en service dans différentes villes. Par exemple, une partie de la flotte de bus de la ville de Lille fonctionne au biogaz qui est issu de la fermentation de déchet domestique.



Hydrogène :

Avec ce carburant : pollution zéro, sa combustion ne dégage que de l'eau. On peut difficilement faire moins polluant !!

Quelques inconvénients majeurs malgré tout :

Ce gaz est très dangereux car très explosif en mélange avec l'oxygène et il a une fâcheuse tendance à fuir....

Sa masse volumique très faible entraîne des réservoirs aux volumes importants pour en stocker une quantité normale.

Ce gaz n'est pas utilisé directement en tant que combustible dans un moteur à explosion classique, mais plutôt dans des piles à combustible qui génèrent de l'électricité. Cette électricité alimente ensuite des moteurs électriques de façon tout à fait classique.

De par son obtention ( par électrolyse de l'eau ), les voitures qui utilisent ce carburant ( quelques prototypes en circulations seulement ) s'apparentent à.... des voitures électriques... avec un stockage un peu différent des classiques batteries.

( NB : La technologie des piles à combustibles est par ailleurs aussi étudiée en générant l'hydrogène à partir d'alcool ce qui règle le problème du stockage. )



Air comprimé :

Avec ce type de carburant on a aussi plus une voiture électrique qui ne dit pas son nom avec une possibilité de stockage facile et économique.

Ce "carburant" est intéressant car parfaitement non polluant, sans danger, et d'une distribution aisée car les technologies employées sont classiques et le stockage facile.

Il mérite sans doute d'être plus connu qu'il ne l'est.